Le plafonnage à la chaux – une décoration avec beaucoup de charme

Les qualités d’un enduit à la chaux sont multiples : régulateur d’humidité, souplesse, perméabilité à la vapeur d’eau (mortiers « respirants »), résistance dans le temps, esthétique…

La chaux est très polyvalente et peut être utiliser de nombreuses façons dans le secteur de la construction. Autant pour la construction lourde, comme la maçonneries ou les chapes ; que la décoration très fine (stucs et peintures).

Le plafonnage à la chaux (ou enduit à la chaux) s’applique généralement en trois couches :

  1. Le gobetis ou couche d’accroche. Il est obligatoire si le support n’accroche pas suffisamment. Il est jeté de façon très liquide à la truelle ou avec une tyrolienne. Le gobetis sert aussi, sur un support fermé, à corriger l’insuffisance de carbonatation.
  2. La couche de corps, qui constitue la structure de votre mur. Elle s’applique en épaisseur de 1 à 4 cm. C’est à cette étape que votre enduit peut être passé au rille (comme en plafonnage conventionnel) et mit de niveau selon les souhaits et exigences.
  3. La couche de finition est appliquée en épaisseur allant de 0.5 à 1 cm. Elle peut être teintée dans la masse. Les types de finitions sont multiples (lisse, brut, structuré, pailleté…).

Gobetis à la chaux NHL5
Gobetis à la chaux NHL5 sur ancien mur en pierre
Finition blanche à la chaux aérienne en pâte
Finition à la chaux aérienne en pâte avec du sable blanc

Il existe différentes sortes de chaux sur le marché. Il faut faire la distinction entre une chaux aérienne et une chaux hydraulique. Et entre une chaux naturelle et bâtardée.

La chaux aérienne (CL)

La chaux aérienne est disponible en poudre ou en pâte. Toujours de couleur blanche. Elle fait sa prise avec l’air et ne peut donc être appliquée qu’en fine couche et en milieux secs (autrement elle ne sèche pas). Nous l’utilisons principalement pour les peintures, les badigeons et les enduits de finitions très fins. Appliquée en décoration d’intérieur, elle peut aussi être utilisée en extérieur. Sa prise lente nécessite cependant des conditions climatiques très très favorables (hors gel, temps légèrement couvert et pas trop chaud).

Pour les enduits, la chaux en pâte et la chaux en poudre doivent toutes deux être mélangées avec du sable (1 à 5 mm). C’est le sable qui donnera la couleur à l’enduit, sauf ajout de pigments supplémentaires. La chaux en pâte revient plus cher que la chaux en poudre, mais elle est habituellement de qualité supérieure et permet d’avoir un chantier plus propre et sans poussières.

On utilise aussi la chaux aérienne dans les mélanges chaux-chanvre ou parfois dans les enduits en terre pour assouplir l’application (d’où le therme de chaux grasse, car elle procure aux mortiers une bonne onctuosité).

Appellation en magasin : CL 90

Quelques marques que vous trouverez en Belgique : Saint-Hilaire, Tradical, Supercalco…

La chaux hydraulique (NHL / NHL-Z / HL)

La chaux hydraulique fait sa prise avec l’eau et ensuite avec l’air. Utilisée à l’intérieur, comme à l’extérieur. Il est très important de distinguer la chaux naturelle hydraulique (NHL – Natural Hydraulic Lime), des chaux mélangées au ciment (se terminant par un « Z » – NHL-Z) ou des chaux artificielles avec du ciment amaigri à base de déchets inertes broyés (HL). Le ciment rend le mélange davantage imperméable à la vapeur d’eau.

Il y a trois types de chaux naturelles hydrauliques, en fonction de leur résistance à la compression : NHL 2, NHL 3,5 et NHL 5. Plus le chiffre est bas, moins elle a de résistance mécanique et plus elle est légère et souple.

La NHL 2 est une chaux très peu hydraulique et s’utilise sur les murs fragiles et souples (anciens torchis, terre…).

La NHL 3,5 convient pour tous types de travaux. On l’utilise aussi bien pour enduire que coller du carrelage, maçonner un mur ou faire une chape.

La NHL 5 est la plus hydraulique et durcit le plus. Sa prise rapide et sa grande résistance mécanique s’apparente au ciment, mais elle a la souplesse en plus. Elle est utilisée le plus souvent pour des chapes ou des mortiers très solides.

Quelques marques que vous trouverez en Belgique : Tassulo, Bhoem (chaux NHL2), Parexlanko,…

Les chaux hydrauliques préformulées

Il existe de nos jours beaucoup d’enduits préformulés, prêts à l’emploi, dont les compositions sont assez vagues. Certaines marques comme Unilit (chez Arte Constructo), proposent des chaux préformulées très fiables. Votre mélange vous coûtera plus cher, mais l’avantage de ces produits est qu’ils sont correctement dosés et avec un sable de qualité. Si vous ne vous y connaissez pas, vous êtes donc certain d’avoir un bon mélange en fonction de la couche à appliquer.

Les enduits à la chaux vous intéresse ?

Nous pouvons vous accompagner dans vos travaux (coaching pour auto-constructeur tarifé à l’heure) ou demandez-nous un devis pour la mise en oeuvre partielle ou complète de vos travaux.

Si vous souhaitez vous former à ce type de matériau, sachez aussi que le centre des métiers du patrimoine « la paix-Dieu » à Amay organise des petits modules de formation. https://agencewallonnedupatrimoine.be/formations/aux-cycle-1/

2 réponses à “Le plafonnage à la chaux – une décoration avec beaucoup de charme”